Région provence Alpes Côte d'Azur

tracteur
motoculteur
matériel

Coopérative d’utilisation de matériel agricole

Les Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole (CUMA) ont été créées pour permettre aux agriculteurs de se regrouper et d’investir ensemble dans du matériel pour utiliser ces équipements sur leurs exploitations respectives, en employant éventuellement du personnel.

Les CUMA jouent un rôle important dans la mise en place de démarches de Développement Durable dans le milieu agricole et rural.

Une CUMA est constituée au minimum de 4 adhérents (exploitants agricoles individuels ou sous forme sociétaire).

 

La Cuma respecte les grands principes de la coopération :

  • La Cuma est une société à capital variable. Ce capital varie en fonction des souscriptions nouvelles et de l'annulation des parts sociales des sortants.
  • La Cuma n'a pas de but lucratif. Elle vise avant tout à favoriser le développement des exploitations et de ses adhérents.
  • La Cuma respecte le principe de l'exclusivisme du sociétariat, c'est à dire qu'elle ne travaille qu'avec ses membres sous réserve des dispositions législatives et réglementaires particulières.
  • La Cuma obéit à une gestion démocratique. Cela se caractérise par l'égalité des droits des associés : "1 homme = 1 voix".

 

La Cuma, pour quoi faire ?

  • La CUMA permet aux agriculteurs de travailler ensemble et d'acheter du matériel en commun.
  • La Cuma permet, pour un même matériel, de réduire les coûts de mécanisation, en augmentant la quantité de travail réalisée en l’utilisant sur plusieurs exploitations agricoles.
  • La Cuma offre un cadre juridique permettant de pérenniser et d'optimiser le travail d'équipe dans un contexte économique où l'accroissement de la compétitivité est devenu fondamental.
  • La Cuma permet de disposer de matériels modernes et innovants, et de partager les risques.
  • Elle est un lieu de contact et d'échanges.

 

La Cuma, comment ça marche ?

Plusieurs droits et obligations s'instaurent entre la Cuma et ses adhérents :

L’adhérent est le pivot de la CUMA : son adhésion est libre (mais soumise à l’acceptation au Conseil d’Administration), il apporte le capital (le capital constitue l’autofinancement des matériels acquis, il utilise les services de la CUMA (en contrepartie il en paie le coût d’utilisation), il gère la CUMA (par le biais du Conseil d’Administration et de l’Assemblée Générale annuelle), il est responsable du bon fonctionnement de la CUMA, et responsable financièrement (jusqu’à hauteur de deux fois son capital social).

L’engagement entre la CUMA et l’adhérent est réciproque: l’adhérent s’engage à utiliser les services de la CUMA, et la CUMA s’engage à rendre les services aux adhérents.

Le financement du matériel

Il est assuré par le capital social apporté par les adhérents, des subventions d’investissements (Conseil Régional, Conseil Général, Etat...), des prêts…


Chiffres-clés des CUMA de la région Provence Alpes Côte d’Azur (recensement 2012)

  • 373 Cuma en activité
  • 5 100 agriculteurs adhérents (1 exploitation professionnelle sur 5)
  • 14 adhérents en moyenne par CUMA
  • 8 Millions d'euros de chiffre d'affaires total
  • 20 000 Euros de chiffre d'affaires moyen par Cuma
  • 5,2 Millions d'euros d'investissement total /an.